Humour

Un 2e one-man-show plus mature et touchant pour Phil Roy, mais toujours aussi hilarant!

C’est dans un Olympia gonflé à bloc, un banal mercredi soir de mars, que l’humoriste Phil Roy a convié public, amis et média pour présenter Philou, son deuxième one-man-show.

Une première médiatique où une vaste gamme d’émotions était au rendez-vous; on parle entre autre de nostalgie réconfortante, d’amour sincère, de rires tellement puissants qu’on s’en fait des crampes, puis de moments si touchants que tranquillement, nos yeux se noient.

Après avoir savouré, cinq ans plus tôt, le premier spectacle de l’humoriste, Monsieur, qui proposait un contenu davantage axé sur sa génération (et la mienne), cette fois Phil nous amène ailleurs. On découvre Philou, l’enfant qu’il a été, par le biais d’anecdotes familiales. On aborde rapidement l’adolescent et le jeune adulte sans succès amoureux, puis on gravit l’échelle du temps jusqu’à aujourd’hui; alors qu’avec sa douce Virginie, ils sont maintenant parents de Billie, née le 24 décembre 2021.

Son passé, son présent, ses appréhensions du futur; ses peurs, ses joies et ses petits bonheurs… On fait le tour de l’entière personne qu’il est, dans un spectacle d’un peu moins de deux heures. Un condensé de sa maturité, de son énergie débordante et ses expériences, présenté avec humour et beaucoup de délicatesse par moment. Vous savez, tout bon show d’humour qui se respecte comporte un segment plus émouvant. Eh bien cette partie, elle a davantage pris sa place dans ce second spectacle, sans pour autant dénaturer le comique. Ça fait du bien, en 2022, d’avoir accès à l’humain sous toutes ses coutures, sans tabou, sans filtre et avec sensibilité. Phil Roy a su livrer la marchandise en maintenant un excellent équilibre.

Photo : Jessy Lee Desravines / MTL PRESSE

Grande fan intemporelle d’Elle a tout pour elle, film d’ados typiquement américain parût en 1999, j’avoue avoir un vif coup de cœur pour le résumé grossier, exagéré, mais nuancé qu’en a fait l’humoriste. C’était tout simplement divin (et à entendre les rires qui jaillissaient de partout, on était une trâlée à s’être délecté des films de Freddy Prinze Jr. dans nos jeunes années).

Mention spéciale également au fil conducteur qui relit tous les numéros ensemble, d’une manière où on n’a aucunement conscience qu’on se fait barouetter d’une anecdote à l’autre; on se fait simplement raconté Phil Roy, par lui-même. Les enchaînements sont parfaits, la qualité des textes l’est tout autant et l’humoriste est groundé sur scène plus que jamais.

Une première partie efficace

Mais qui est dont ce Christophe Dupéré en première partie, et pourquoi on ne tapisse pas son talent à la une de tous les journaux? L’aisance de cet humoriste sur scène est complètement hallucinante. En un rien de temps, il a su créer une espèce de complicité singulière avec le public, de sorte qu’on avait l’impression de le connaître depuis toujours. Son delivery, sa présence scénique… Tout y était. Et le plus beau dans tout ça? Je n’ai pas souvenir de silence tout au long de cette délicieuse première partie. Les rires s’enchainaient, s’entrecroisaient, se juxtaposaient. C’est à peine si on avait le temps de terminer d’encaisser la blague qu’on nous racontait, qu’on nous en balançait une meilleure, encore et encore.

Pour ceux qui ne l’ont pas vu passer à Noovo, dans le cadre du prochain stand up, dans les divers podcasts auxquels il participe, comme Sous écoute avec Mike Ward ou au balado Apporte Ton CV qu’il coanime avec Ludovick Bourgeois, je vous en prie, retenez ce nom-là : Christophe Dupéré. Christophe Dupéré. Christophe Dupéré. (Je le répète pour être certaine que ça rentre. Derien.)

Les perséides

De la merch à l’effigie de Philou est disponible sur place lors de spectacles ainsi que sur la boutique en ligne de l’humoriste. À noter que les fonds amassés avec la vente des items sont remis à l’organisme de soutien Les perséides, qui accompagne les parents qui vivent avec le deuil périnatal.

Finalement, le banal mercredi soir s’est transformé en expérience extraordinairement comique et bénéfique pour l’esprit! Sortez dans les salles, allez retrouver vos humoristes favoris, offrez-vous le rire. Ça fait un bien fou!

Découvrez les prochaines dates de tournée de Philou ici.

Photos : Jessy Lee Desravines
Merci à Roy & Turner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s