Musique

Un spectacle tout en authenticité pour Laurence Jalbert

Cette année, Laurence Jalbert est porte-parole de la tournée ROSEQ. Depuis le 1e août dernier, elle se promène dans l’Est du Québec pour présenter un spectacle intimiste, concocté spécialement pour l’occasion. Le 10 août dernier, elle s’arrêtait à Dégelis au Bas St-Laurent, sur la scène du Centre culturel Georges Deschênes, accompagnée d’Yves Savard à la guitare.

Il y avait longtemps que je n’étais pas allée voir un spectacle en salle, et je dois l’avouer, j’étais vraiment fébrile. Lorsque je suis arrivée dans la salle et que j’ai vu qu’il n’y avait sur la scène que deux guitares accompagnées de tabourets et micros, j’ai vite compris que ce serait un spectacle acoustique et cela m’a fait le plus grand plaisir.

En cours de soirée, je me suis souvent surprise à turluter et j’ai réalisé que je connaissais tous ses succès, car il faut le dire, elle en a des succès à son actif; et pourtant elle a du mal à dire ce qualificatif pour ses chansons, nous confiera-t-elle. J’ai adoré le choix de chansons fait pour ce spectacle, toujours agréable d’entendre des pièces dont En courant, Corridor, Mots de femme, Qui est cet homme?, Tomber ou encore Jeter un sort. D’ailleurs, concernant cette dernière, son producteur de l’époque lui avait dit qu’il ne croyait pas que la chanson passerait dans les radios de Québec ou Montréal, elle a tenu son bout et on sait maintenant qu’elle a eu raison!

Il y a quelques temps, la chanteuse nous annonçait avoir été victime de violence conjugale pendant plusieurs années : elle revient rapidement sur ce sujet pour nous inviter à communiquer avec S.O.S. Violence conjugale si nous sommes témoin de cette violence autour de nous, ou si nous en sommes victimes. Lorsqu’elle a commencé sa pièce Encore et encore je dois dire que j’ai senti une boule d’émotion dans ma gorge, cette chanson prenait finalement tout son sens.

J’étais captivé par le propos de cette artiste et j’avais envie d’entendre ce qu’elle avait à partager avec son public. Elle est d’une authenticité quasi déconcertante. Une anecdote après l’autre, j’en apprenais un peu plus sur elle, sur l’existence des diverses chansons. Elle est drôle et aime rire, mais en même temps, avouons-le, plusieurs chansons portent à réfléchir, telles que Au nom de la raison ou encore Pour toi. Elle a notamment exprimé que même si sa chanson Héros était d’abord inspirée par les soldats qui revenaient de guerre, maintenant pour elle, ces héros sont ceux qui n’ont pas pu être auprès des proches lorsque ceux-ci sont décédés au début de la pandémie; elle a aussi parlé des employés des hôpitaux et des CHSLD. Elle raconte aussi ne pas avoir pu être présente au chevet de sa mère, il y a une vingtaine d’années lorsque celle-ci est décédée, car elle était en tournée. Durant le spectacle, elle lui a dédié la pièce de Nana Mouskouri, Je finirai par l’oublier.

Laurence Jalbert poursuit la tournée ROSEQ jusqu’au 24 août et elle reprendra ensuite la route pour sa tournée Au pays de Nana Mouskouri.

Restez informés sur les projets de Laurence Jalbert!

Site InternetFacebook

Crédit photo couverture: Radio-Canada / Mathieu Lavoie (Laurence Jalbert en 2019)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s