Musique

Campfire Troubadour : le nouvel EP de Tim Hicks

Tu organises un feu de camp et il n’y a aucun chansonnier amateur dans ton groupe d’amis ? Tu peux toujours m’inviter, mais il y a plus de chances que ta soirée ait du succès si tu fais jouer le nouvel EP de Tim Hicks : Campfire Troubadour. 

De la musique de feu de camp dans un style country, c’est ce que Tim Hicks vous a préparé avec son EP Campfire Troubadour sorti il y a quelques semaines. L’album de sept chansons est réalisé par Open Road Recordings, situé à Toronto.  

Les mains se tapent pour suivre le rythme, les voix se mêlent, non pas pour créer une harmonie, mais pour le plaisir de chanter tous ensemble la chanson que la dreadnought (guitare acoustique) allume autour du feu qui craque : vous reconnaissez bien sûr les éléments qui caractérisent le côté nocturne de l’été. C’est exactement l’intention de Campfire Troubadour qui reprend ces sons pour recréer cette ambiance. 

On l’entend dès le premier morceau Slow. De l’harmonica, du banjo et des percussions forment un son invitant au rassemblement entre amis.  

Ça se poursuit encore au 3e titre de l’album : The Good, The Bad and The Pretty, une adaptation acoustique du simple sorti le 19 février dernier.  

Et qu’est-ce qu’un feu de camp sans une chanson de Oasis. C’est pourquoi Tim se permet d’insérer une reprise du classique Don’t Look Back in Anger (j’suis sûr que personne ne lui en voudra). 

L’idée du EP vient de la nostalgie de Tim Hicks du temps où il était chansonnier dans les bars. Il a voulu explorer à nouveau le style qui a forgé ses débuts.  

« [Bien avant d’avoir un contrat de disque,] je planifiais moi-même des concerts presque tous les soirs dans les villes dans un rayon d’environ 6 heures, je conduisais ma mini-fourgonnette, installais mon équipement dans un coin et chantais pour mon souper. […] J’aime aussi camper. […] Au cours des années, [avec ma femme Amanda et mes enfants,] nous avons des jams épiques au bord du feu et je voulais capturer cette ambiance sur un disque ».

– Tim Hicks sur Instagram (traduction libre)

À propos de Tim Hicks

Originaire de Saint Catharines en Ontario, l’artiste cumule 18 Top 10 sur les radios country canadiennes, quatre nominations aux Prix Juno, le prix Rising Star aux Canadian Country Music Association Awards, plusieurs prix de la Country Music Association of Ontario, 3 Nielsen Compass Awards, un disque d’or, deux extraits certifiés or et trois certifiés platine, plus de 87 millions d’écoutes en ligne et a fait de nombreux spectacles à guichets fermés au Canada.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s