Musique

[ENTREVUE] 5 questions à Lydia Sutherland!

Love me : une chanson pop country pour Lydia Sutherland, sous le signe de l’acceptation de soi. Quatre ans après son passage à la populaire émission La Voix, l’auteure-compositrice-interprète travaille sur un premier EP anglophone de style new country. Seulement âgée de 22 ans, Lydia sait où est sa place et a écrite plus de 600 chansons dans les deux dernières années!

Voici cinq questions posées à la chanteuse à l’occasion de la sortie de son nouveau single.

1. Comment te décrirais-tu en quelques et comment tes amis te décriraient-ils? « J’ai toujours su que je voulais d’abord être une songwriter. Je suis quelqu’un de sensible, dédiée et passionnée et écrire pour partager mes histoires est ce que j’aime le plus faire. J’ai grandi dans un village où il y a probablement plus d’animaux de ferme que d’habitants, alors mes amis diraient sûrement que je vis parfois dans un autre monde (rires).Par exemple, j’ai appris ce qu’était un latté seulement l’année passée après avoir eu mon premier meeting à Montréal et goûté mes premiers sushis quelques temps après. 2020 a été une grosse année haha! »

2. Comment te décrirais-tu comme artiste et comment définirais-tu ton son? « En tant qu’artiste, je suis honnête, sensible et j’aime dire les choses sans filtre. Mon son est inspiré d’artistes telles que Lennon Stella, Julia Michaels et Carly Pearce. J’aime apporter des mélodies très pop sur une production plus country, ça mélange deux genres que j’aime beaucoup et c’est dans ce style que je réussi à m’exprimer le mieux. »

3. Tu lances ton premier extrait, Love Me, après avoir écrit plus de 600 chansons dans les deux dernières années. Comment as-tu fait ton choix de sortir cette chanson plutôt qu’une autre pour t’introduire en tant qu’artiste? « J’ai toujours eu beaucoup de troubles avec l’acceptation de soi et c’est seulement cette année que j’ai commencé à voir ce que les autres voyaient en moi. Je trouve que c’est un sujet qui n’est pas assez abordé. Toute ma vie, on m’a dit que je devais m’aimer avant de tomber en amour et cette année, on m’a prouvé le contraire. Cette chanson est très personnelle pour moi et c’est quelque chose que j’ai vécu au moment où je devais choisir quelle chanson j’allais enregistrer. C’était naturel pour moi de choisir Love me pour cette raison, mais aussi parce que je sais que beaucoup de gens vivent les mêmes insécurités que moi. »

4. Quel conseil donnerais-tu aux gens qui vivent ces insécurités? « Permettez vous de les vivre pleinement. Si la bonne personne se présente sur votre chemin, il ou elle vous acceptera comme vous êtes. »

5. À quoi ressembleront les prochains mois pour Lydia Sutherland? « Mes journées sont habituellement remplies de 3 à 4 sessions d’écriture par jour avec des artistes d’un peu partout au Canada, aux États-Unis et même en Australie. Je travaille fort sur les projets des autres, mais je n’oublie pas le mien. J’ai déjà mon 2e extrait de prêt et je retournerai à Calgary dans quelques mois enregistrer deux autres chansons. Mon EP devrait voir le jour dans la prochaine année. D’ici-là, je veux continuer de focuser sur mon écriture et mon rêve serait d’éventuellement obtenir un contrat d’édition à Nashville. »

Suivez Lydia Sutherland sur Facebook!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s