Musique

Un quatrième album pour David Goudreault : Le nouveau matériel

Quel coup de cœur pour moi que ce nouvel album de David Goudreault, cet opus publié par Productions Grande Plume m’a profondément ébranlée. Un constat : encore une fois l’artiste nous démontre à quel point il est un grand manipulateur; manipulateur de mots. Pour cet album, plusieurs collaborateurs se retrouvent à ses côtés, dont Manu Militari, Florence K, Alex McMahon, Ariane Moffat et Luce Dufault.

À la fois travailleur social, romancier et poète, il utilise sa plume pour nous amener à une introspection et je dois dire que c’est ce qui s’est produit avec moi. Chansons après chansons, je me sentais aspirer dans chacun des thèmes abordés et plusieurs fois, j’ai senti les larmes envahir mes joues. Il faut dire qu’il touche à des sujets auxquels peu d’artistes se prononcent, notamment la maladie mentale, la démence et l’égalité des genres.

Parmi mes pièces préférées, Mental Malade m’a littéralement broyé le cœur. La chanson évoque la mémoire d’un ami qui s’est enlevé la vie pour cause de problème de santé mentale. Un clip dans lequel on retrouve, entre autres, l’actrice Anick Lemay, accompagne cette chanson. Je vous invite à le visionner et je parie que vous ne pourrez retenir vos larmes.

Avril est aussi une chanson qui m’émeut, il s’adresse à son fils et les mots employés dans ce texte ne peuvent faire autrement que porter à réflexion : « Ne te perd pas dans la foule, ne te foule pas la conscience à faire comme tout le monde, tout le monde se trompe souvent et personne n’est meilleur que l’autre, on est juste différent ». Et que dire de J’en appelle à la poésie qui est un superbe hommage à tous nos grands poètes et poétesses québécois.

Bref, ce quatrième album se doit d’être écouté en entier et en boucle. Il est bon de jeter un regard sur son prochain, de s’ouvrir aux différences, d’accepter que nous ayons chacun notre histoire, nos limites, nos profondeurs.  J’ai envie de remercier David Goudreault pour ce regard qu’il a jeté sur la société afin d’y puiser son inspiration. 

Auteure : Manon Monosiet
Réviseure : Kim Desormeaux


Vous aimez ce que vous lisez? Payez un café à la rédactrice!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s