Nouvelles

Martine Delvaux : lauréate du Grand Prix du livre de Montréal 2020

Parmi les 186 titres qui ont été soumis par les différentes maisons d’édition, c’est l’œuvre de Martine Delvaux qui a été sélectionné par le jury. En effet, c’est avec son essai Le boys club, publié aux Éditions du remue-ménage, que l’autrice s’est vu remporter le prix. La prestigieuse récompense offerte par la Ville de Montréal est accompagnée d’une bourse de 15 000 $, qui lui a été décernée de façon virtuelle via une vidéo. Dans cette vidéo, Madga Popeanu, vice-présidente du comité exécutif et responsable de la culture, Michael Delisle, président du jury ainsi que la lauréate prenaient part. Pour leur part, les autres participants se sont vu attribuer une bourse de 1 000 $.

Le boys club

« Cet essai est une vigie. Dans sa mire, il y a l’oppression patriarcale qui s’est pétrifiée en système et les comportements qui sont à l’œuvre dans une structure trop souvent invisible. […] Le boys club nous livre une déconstruction formidable par la qualité de ses exemples. L’effet pourrait être chagrin, mais l’ouvrage se clôt sur un souhait : l’invention d’une structure qui donne une place au corps de toutes et tous, qui donne une place à la vie », a souligné le jury du Grand Prix du livre de Montréal.

View this post on Instagram

#😂😂😂

A post shared by Martine Delvaux (@martinedelvaux) on

Martine Delvaux

Martine Delvaux est un incontournable du féminisme contemporain. La professeure au département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), est autrice, entre autres, de cinq romans publiés chez Héliotrope : C’est quand le bonheur ?, Rose amer, Les cascadeurs de l’amour n’ont pas droit au doublage, Blanc dehors ainsi que Thelma, Louise & moi. Dans ses livres, elle rassemble, elle observe et elle déconstruit les clichés.

Le Grand Prix du livre de Montréal

Le Grand Prix du livre de Montréal a été créé en 1965. Son objectif est de promouvoir l’excellence en création littéraire. Toutes les années, ce prix est décerné quelques jours avant l’ouverture du Salon du livre. Grâce à un partenariat avec l’Association internationale des études québécoises, la personne obtenant la mention de lauréat du Grand Prix du livre de Montréal peut faire une tournée de promotion dans un des 80 pays où cette Association à des membres.

| À LIRE ÉGALEMENT : 15 ŒUVRES LITTÉRAIRES SERONT PORTÉES À L’ÉCRAN !

Crédit photo bannière : Tout le monde en parle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s