Musique

Koraly : plus créative que jamais en ce temps de coronavirus

Ce n’est pas le fait que l’on soit confiné en ces jours plutôt tristes qui nous empêche de prendre des nouvelles de nos artistes. J’ai donc eu le plaisir de m’entretenir un instant avec Koraly et prendre de ses nouvelles. J’ai pu découvrir une femme qui ne perd pas ses moyens en cette période et qui en profite plutôt pour utiliser tous ses talents.

Comme bien des gens, c’est un sentiment d’inquiétude qui s’est installé chez elle avec l’arrivée de ce virus « Au début, je trouvais ça quand même stressant, je ne m’attendais pas à ça, c’était un choc mais maintenant je relaxe chez nous, je fais de la musique, un peu plus de trucs créatifs de choses que je ne faisais pas avant. Dans le fond, ce n’est pas si pire. Je ne sors pas en tout cas, je reste à la maison. »

C’est depuis 2016 que l’on peut entendre Koraly sur les ondes radiophoniques, notamment avec sa chanson Génération produit par CMG Musique (Christian Marc Gendron). Un premier album devait paraître incessamment, mais vu les circonstances, des décisions ont dû être prises. « Le lancement était prévu le 5 mai et il est reporté au 25 août. C’est sûr que c’est gros, ça fait longtemps que je veux sortir mon album, mais ce n’est pas grave, au moins il va avoir des gens. On a choisi de reporter la date avant même toute l’histoire du confinement, car on veut avoir des gens, c’est toujours plus agréable faire un spectacle avec un public. »

Créative en général dans la vie, ce moment à la maison inspire Koraly et elle a eu l’idée de faire des petites capsules web. Je lui ai demandé ce qui l’avait inspiré. « C’est mon vidéoclip – Te revoir – dans lequel on a plusieurs personnages, dans le clip, c’est un concours et il y a des juges et des candidates. Ce moment de confinement nous a donné l’idée de s’inspirer des candidates et voir ce qu’elles feraient pendant un confinement justement. J’ai aussi créé deux personnages, la plongeuse, car je fais de la plongée sous-marine, on me voit en train de plongé dans mon lit et la pêcheuse, car mon chum est tout équipé, on me voit pêcher une bouteille de Purell, mais ce qui est le plus drôle, c’est que ça s’est retrouvé à Infoman. Je ne pensais pas que ça allait passer là. »

En terminant la conversation, je lui ai demandé comment elle voyait les choses maintenant. « En fait, je vis un peu au jour le jour. J’ai fait une chanson la semaine passée avec Martin Bachand. J’ai beaucoup d’inspiration qui ressors à travers ça. Je fais des Facebook Live, je n’en avais jamais fait avant. Je vais faire mon deuxième jeudi le 9 avril à 14h. Mon but, c’est d’atteindre un p’tit peu plus de gens. Avec les Facebook Live, on a fait un petit concours: si on atteint 500 auditeurs, on va faire un tirage et quand le confinement sera terminé, j’irai faire un spectacle à la maison de la personne gagnante. Il y a aussi des photos dédicacées, le but c’est d’atteindre le plus de gens possible. »

Koraly est une femme tout à fait charmante et vraiment attachante, elle est à découvrir si ce n’est déjà fait. Après m’être promené sur ses réseaux sociaux et regardé les diverses capsules, je peux dire que j’ai vraiment rigolé! Je vous invite à faire de même en vous rendant à cette adresse, c’est aussi par-là que vous serez tenu informé de ses Facebook Live: facebook.com/KoralyMusique.

Merci à Virginia Hernandez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s