On bouquine

Lèches-vitrines par Sarah-Maude Beauchesne

Spoiler Alert

Il se peut que ce billet comporte des détails importants concernant l’histoire.


Lèves-vitrines est le deuxième tome de la trilogie de Sarah-Maude Beauchesne. Il est précédé de Cœur de slush, et est suivi de Maxime (paru le 31 août 2017).

Évidemment, dans ce deuxième tome, on suit toujours les aventures de la jeune femme que devient Billie. Elle tente désespérément de s’épanouir de plus en plus, et vie désormais à Montréal avec sa sœur ainsi que sa mère, qui est finalement revenue de son long voyage.  À travers les 224 pages que comporte le bouquin, notre jeune héroïne, maintenant âgée de 18 ans, tentera d’oublier son beau Pierre aux yeux bleu fond-de-piscine-creusée.

Billie sort dans les bars, elle va au cégep et elle sillonne les rues de la grande ville dans l’espoir de trouver l’amour, bien malgré elle. Je dois avouer que Lèches-vitrines est probablement mon livre préféré de la trilogie. J’ai eu un kick instantané avec le personnage d’Érik. Toutes les filles rêvent secrètement d’une date aussi cute et décontractée, que celle de Billie et Érik. Le stade Olympique, le coucher de soleil sur le toit d’un building, un sharpie pour signer le plâtre d’Érik… Je suis littéralement tombé en amour avec chaque petit détail qui a construit leur « relation ». En plus, il cuisine. Le rêve, non ? Érik est doux, attachant, et surtout, amoureux. Comment réagira notre héroïne, qui rêve tant à l’amour, la romance et à un garçon qui lui sera dévoué ? Dans tous les cas, au travers ses aventures amoureuses et les diverses rencontres qu’elle fait tout au long de l’histoire, Billie fait de son mieux pour recoller les morceaux avec sa mère et pour tenter de la pardonner. J’ai particulièrement aimé la relation amour-haine qu’il y avait entre ces deux-là, qui s’est finalement terminé par une relation amour-amour, tout simplement.

Quoi que moi-même amoureuse du personnage d’Érik, je dois avouer avoir plutôt aimé la tournure qu’a pris la fin du roman. Le fait que l’héroïne décide de prendre du temps pour elle et pour réfléchir, avant de se lancer dans les bras du premier venu… J’ai trouvé ça inspirant pour les jeunes filles qui liront ce tome. Qu’elle décide d’essayer de se bâtir une vie d’adulte, et de créer son propre bonheur, avant de jouer à la grande romantique… C’est comme dire aux jeunes filles, qu’on n’a pas besoin d’un garçon pour respirer et pour être heureuse. Bon… On se doute qu’il y aura un autre garçon, vu le troisième tome qui s’intitule Maxime… Mais n’empêche, Lèches-vitrines laisse les lecteurs sur une morale qui vaut la peine d’être pensée. 

Si tu souhaites lire un extrait, avant de te le procurer, tu peux cliquer ici. Pour avoir ta propre copie de Lèches-vitrines, tu peux te rendre à une librairie locale près de chez toi, ou bien visiter une boutique en ligne comme celle d’Archambault ou LesLibraires.ca.

Tu as déjà lu ce roman ? Fais-nous part de tes commentaires, dans la section prévu à cet effet.

Pour les autres, bonne lecture ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s